Actualités


Proposition de loi cosignée


La FNRG à l'Assemblée nationale


Proposition de loi cosignée


Proposition de loi cosignée


Proposition de loi cosignée


Cérémonie de la Sainte Barbe à Mirebeau sur Bèze


Village de Noël à Beire le Châtel


Salon du livre et des médias chrétiens


Réunion de la FNACA de Chenôve


Association Voir Ensemble à Dijon

De vous à moi

Permanence

81 av. Maréchal Lyautey
21000 DIJON


03 80 74 43 00

permanence@remi-delatte.com


Le flux RSS






Mur Facebook de Rémi Delatte

A l'Assemblée Nationale

A l'Assemblée Nationale :

Tribune libre / Travail législatif
Présentation de la deuxième circonscription de Côte d'Or

Tribune libre / Travail législatif - Page 30
- Le plan de stabilité : une occasion manquée
- Proposition de loi cosignée
- Adhésion au Club Produire en France
- La confiance se mérite
- Le Cercle philatéliste à l'Assemblée nationale
- Redécoupage cantonal
- Proposition de loi cosignée
- Proposition de loi cosignée
- Non à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne
- Proposition de loi cosignée

<< Pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 >>
Le plan de stabilité : une occasion manquée
30 avril 2014

Le plan de stabilité : une occasion manquée. En effet, je considère que les objectifs du plan de stabilité sont louables.

J'adhère à l'idée de diminuer la dépense publique, et je suis favorable aux mesures susceptibles de redonner de la compétitivité à nos entreprises.

En revanche, les voies proposées par Monsieur VALLS pour relever ces défis ne sont pas les bonnes. Le pouvoir d'achat des Français est à nouveau impacté, les classes moyennes et les retraités vont payer un lourd tribut.

Trop d'actions de ce pacte ne reposent que sur de bonnes intentions et ne sont pas concrètes, comme pour la réduction des dépenses de santé par exemple.

J'ajoute que le Gouvernement ne revient pas sur la création de 60 000 postes de fonctionnaires supplémentaires.

Au fond, c'est le chaud et le froid que nous offre le Gouvernement.

Je lui dis : "dommage que l'action ne transcende pas l'intention."

Pendant ce temps, la France recule toujours !




Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
17 avril 2014

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi visant à protéger la compétitivité des entreprises face aux contraintes réglementaires.

En attendant le "choc de simplification", il apparait essentiel et nécessaire d'agir dès maintenant en faveur des entreprises en leur permettant d'éviter l'application de normes et de contraintes réglementaires qui seraient manifestement défavorables à leur production et à leur compétitivité, ainsi qu'au maintien de l'emploi et de l'activité économique.

Réagissez à l'article


Adhésion au Club Produire en France

Le député Rémi DELATTE a adhéré au "Club Produire en France".
Ce club entreprend un travail sur la place du "Produire en France" dans la commande publique. Il valorise les entreprises locales sans toutefois aller à l'encontre des règles de concurrence européenne.


Réagissez à l'article


La confiance se mérite
8 avril 2014


Depuis deux années, le gouvernement socialiste a travaillé à l’affaiblissement de l’économie en conduisant une politique fiscale désastreuse.


Aujourd’hui, les mêmes socialistes nous expliquent qu’ils sont en mesure de débloquer 30 milliards d’euros pour défendre le travail en France. Alors, pourquoi avoir attendu ?



Depuis deux années, le gouvernement socialiste n’a cessé d’amoindrir le pouvoir d’achat des ménages français en votant l’augmentation de cotisations salariales, en abaissant les aides familiales et en relevant les impôts sur le revenu.


Aujourd’hui, les mêmes socialistes proposent des allègements de charges sur les salaires à compter du 1er janvier 2015. Alors, pourquoi encore attendre ?



Depuis deux années le gouvernement socialiste a imposé aux Français des mesures sociétales incohérentes : réforme des rythmes scolaires, réforme pénale pour soi-disant limiter la récidive alors que la délinquance ne cesse d'augmenter, réforme sur la transition énergétique qui fragilisera notre industrie nucléaire...


Aujourd'hui, les mêmes socialistes maintiennent toutes ces mesures qui vont à l’encontre de ce que notre société attend.



Comment croire aujourd'hui en un changement pour notre pays alors que la majorité parlementaire est identique à celle d’il y a deux années ?



Comment faire confiance à un gouvernement dont ses membres sont pour le plus grand nombre ceux du gouvernement de Jean Marc Ayrault et qui nous ont conduit à ce marasme ?



Comment soutenir un gouvernement socialiste qui s'était engagé à inverser la courbe du chômage au 31 décembre 2013 alors que celui-ci ne cesse d'augmenter ?



Monsieur le Premier Ministre a raison lorsqu’il dit : " la croissance ne se décrète pas, elle se stimule". J’ajoute qu’il en est de même pour la confiance !


Réagissez à l'article


Le Cercle philatéliste à l'Assemblée nationale
6 mars 2014

Le député Rémi DELATTE a accueilli à l'Assemblée nationale le Cercle philatéliste de Varois/Saint-Apollinaire, mené par son président Jean-Pierre MALARD.

Réagissez à l'article


Redécoupage cantonal
6 mars 2014

Rémi DELATTE a cosigné la tribune dénonçant le redécoupage cantonal.

En effet, le groupe de travail sur le redécoupage des cantons, conduit par Dominique BUSSEREAU, a intitulé cette tribune politique "le mépris des territoires et de la démocratie", afin de dénoncer ce "tripouillage électoral".


Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
4 mars 2014

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi permettant à tout médaillé militaire de bénéficier d'une draperie tricolore sur son cercueil.

Il est vrai qu'à ce jour, certains médaillés militaires sont exclus du droit de voir recouvrir leur cercueil du drapeau tricolore lors de leurs funérailles. Il convient ainsi de permettre à tous les soldats titulaires de la médaille militaire, ayant montré leur bravoure au service de la France, de pouvoir prétendre à un tel hommage officiel.



Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
3 mars 2014

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi tendant à créer la Médaille d'honneur de la police municipale.

En effet, dans le cadre de l'examen de la LOPSSI 2 votée au printemps 2011, l'Assemblée nationale avait adopté un amendement instituant la Médaille d'Honneur de la Police municipale afin de compléter la revalorisation du statut des policiers municipaux voulue et exprimée par Nicolas SARKOZY, alors Président de la République, à la suite du drame survenu à Villiers-sur-Marne en mai 2010, lors duquel Aurélie FOUQUET, jeune policière municipale, avait été assassinée dans l'exercice de ses fonctions. Malheureusement, les sénateurs ont rejeté à deux reprises cette mesure pourtant consensuelle à l'Assemblée nationale.

Réagissez à l'article


Non à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne
5 février 2014

François Hollande démontre, une nouvelle fois, son manque de courage, alors qu’il aurait dû clairement annoncer aux autorités turques la position défavorable de la France à l’adhésion de ce pays à l’Union Européenne.



Si la Turquie est un grand pays, il a vocation à devenir, comme la Russie ou l’Ukraine, un partenaire privilégié de l’Union Européenne. Il ne saurait en aucun cas devenir membre de l’Union Européenne, pour des raisons géographiques, culturelles et politiques.



Par ailleurs, il est urgent d’arrêter tout nouvel élargissement, afin de permettre une meilleure harmonisation des politiques européennes actuelles en matière de fiscalité, d’économie et d’immigration notamment.



Le processus d’adhésion de la Turquie doit être suspendu car il entretient une ambiguïté dommageable pour notre vision de l’Europe.


Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
24 janvier 2014

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi visant à rétablir la réforme du Conseiller territorial pour simplifier le millefeuille territorial.

En effet, après avoir précédemment combattu la réforme territoriale du 16 décembre 2010, François Hollande, lors de sa conférence de presse du 14 janvier dernier, a semblé reconnaître la nécessité de simplifier le millefeuille territorial fançais.

Cependant, la réforme du Conseiller territorial, que le Gouvernement et sa majorité se sont empressés de faire abroger, semble être la réforme la mieux conçue pour simplifier notre organisation territoriale.

Réagissez à l'article


<< Pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 >>


©2007 Copyright RD