Actualités


Proposition de loi cosignée


La FNRG à l'Assemblée nationale


Proposition de loi cosignée


Proposition de loi cosignée


Proposition de loi cosignée


Cérémonie de la Sainte Barbe à Mirebeau sur Bèze


Village de Noël à Beire le Châtel


Salon du livre et des médias chrétiens


Réunion de la FNACA de Chenôve


Association Voir Ensemble à Dijon

De vous à moi

Permanence

81 av. Maréchal Lyautey
21000 DIJON


03 80 74 43 00

permanence@remi-delatte.com


Le flux RSS






Mur Facebook de Rémi Delatte

A l'Assemblée Nationale

A l'Assemblée Nationale :

Tribune libre / Travail législatif
Présentation de la deuxième circonscription de Côte d'Or

Tribune libre / Travail législatif - Page 43
- Rémi DELATTE soutient François FILLON à la présidence de l'UMP
- Proposition de loi cosignée
- Proposition de loi cosignée
- Le Gouvernement en pleine confusion avec le budget de la France
- La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim
- Proposition de loi cosignée
- Proposition de loi cosignée
- Proposition de loi cosignée
- Proposition de loi cosignée
- François Hollande ou l’impuissance politique

<< Pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 >>
Rémi DELATTE soutient François FILLON à la présidence de l'UMP
25 septembre 2012

« Fort de mes convictions humanistes, d'équilibre entre les droits et les devoirs, de justice sociale et d'ordre républicain, et fidèle à mon engagement au sein de la Droite Sociale autour de Laurent WAUQUIEZ, j'ai choisi d'apporter mon soutien à François FILLON pour présider notre mouvement.

Je le fais après une mure réflexion, recherchant ce qui correspond le mieux au moment avec l'objectif de reconquête du pouvoir lors des scrutins territoriaux et nationaux. La tâche est grande et la perspective exaltante.
La France traverse aujourd'hui une crise sans précédent dont les socialistes n'ont pas encore pris la mesure. Parce que les défis à relever sont considérables, que la survie de notre pacte républicain est en jeu, tout comme la place de la France en Europe et dans le monde, l'UMP a besoin d'un guide qui allie l'expérience, l'autorité et la crédibilité. François FILLON a prouvé par son parcours politique qu'il incarnait ces valeurs.
Fidèle à Nicolas SARKOZY, animé d'un haut sens de l'Etat, François FILLON est aujourd'hui celui qui incarne le mieux le temps du renouveau, sans compromission, avec courage et responsabilité. Face aux enjeux qui sont devant nous et à l'aube des débats qui animeront notre pays dans les prochains temps, notre mouvement doit plus que jamais se rassembler pour conjuguer nos sensibilités, nos histoires, pour s'enrichir de nos différences.

François FILLON est le fédérateur dont nous avons besoin, le trait d'union des familles démocrates chrétiennes, gaullistes, sociales et centristes. »

Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
25 septembre 2012

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi visant à élargir le droit de prescription ouvert aux infirmiers, sur les solutions et produits antiseptiques en vente libre.

En effet, l'arrêté du 13 avril 2007 fixant la liste des dispositifs médicaux que les infirmiers sont autorisés à prescrire prévoit que l'infirmier puisse notamment prescrire les articles pour pansement, les dispositifs médicaux pour perfusion à domicile ou encore les accessoires nécessaires à l'utilisation d'une chambre à cathéter implantable ou d'un cathéter central tunnelisé. Mais ces dispositions limitant la prescription à des dispositifs médicaux, les infirmiers ne peuvent, dans le même temps, prescrire les solutions et produits antiseptiques indispensables au nettoyage des plaies et à la désinfection des tissus lors de la pose de ces dispositifs. Cette limitation entraîne donc la nécessité d'obtenir une ordonnance du médecin pour ces produits.

Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
25 septembre 2012

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi visant à attribuer la carte du combattant aux militaires ayant exercé au moins 4 mois en Algérie, avant le 1er juillet 1964.

En effet, le titre de reconnaissance de la nation et de la médaille commémorative sont attribués pour la guerre d'Algérie jusqu'au 1er juillet 1964, mais pas la carte du combattant. Pourtant, après le 2 juillet 1962 en Algérie, plus de 500 militaires français sont officiellement reconnus « Morts pour la France ». C'est pourquoi, le temps est venu de légiférer pour la guerre d'Algérie, comme cela a été fait pour les autres conflits.

Réagissez à l'article


Le Gouvernement en pleine confusion avec le budget de la France
24 septembre 2012

Après avoir joué les cigales cet été en dépensant 20 milliards d’euros, le gouvernement se trouve dépourvu cet automne pour payer ses promesses.

Le Premier Ministre et le ministre des Finances annoncent une possible hausse de la CSG, la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, le 14 septembre dernier, les contredit en refusant une augmentation de cette contribution pesant sur tous les salariés.

Après avoir supprimé cet été LA TVA anti-délocalisation, le gouvernement s’interroge maintenant, sur une possible augmentation de cette même TVA pour faire face à son absence de maitrise des dépenses.

Après avoir sanctionné les travailleurs avec la suppression des heures supplémentaires, le gouvernement s’apprête à faire subir à chaque salarié une nouvelle ponction sur leur pouvoir d’achat.

Augmentation de la CSG, réintroduction de la TVA anti-délocalisation, il faudrait que le gouvernement montre aux Français, ses véritables intentions pour faire face à une situation financière de la France qui devient de plus en plus préoccupante.

Réagissez à l'article


La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim
20 septembre 2012

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim sur fond d’arrangements politiciens. Le Président de la République a fait le choix de privilégier une paix passagère aves ses alliés d’Europe Ecologie les Verts, plutôt que de défendre l’emploi de notre pays.

Je regrette cette décision particulièrement précipitée. Au moment où la centrale de Fessenheim vient de subir une inspection décennale et bénéficie d’améliorations importantes en matière de sécurité, alors que EDF commence une série de travaux et a prévu un investissement de 20 millions d’euros sur ce réacteur, et tandis que l’emploi et le maintien de l’activité sur nos territoires sont des objectifs majeurs, la gauche fait une nouvelle fois le choix de l’idéologie.

De surcroît, le démantèlement d’un des principaux fleurons de l’industrie française est une erreur majeure. La fermeture des centrales françaises conduira sans aucun doute à une dépendance énergétique et donc à une augmentation de la facture pour chaque foyer.

Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
17 septembre 2012

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de résolution visant à la création d'une commission d'enquête relative à l'exploitation en France des hydrocarbures de « roche-mère »dits hydrocarbures de « schiste ».

Chaque année, notre pays dépense plus de 45 milliards d'euros soit 2.5 point de PIB pour importer 98% de sa consommation en gaz naturel.
Le 30 juin 2011, après l'examen et le vote d'une proposition de loi, la France devient le premier pays à interdire l'exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique. Cette loi est pormulguée le 13 juillet 2011 et prévoit la création d'une commission chargée d'évaluer régulièrement les avancées techniques et scientifiques. C'est le principe de précaution qui a donc été privilégié notamment pour les risques de pollutions des nappes phréatiques ou les risques sismiques. Faisant fi du décret et de la loi, la ministre de l'écologie en fonction, Delphine BATHO, a annoncé le 13 septembre sur la radio RTL qu'elle ne prévoyait pas de nommer cette commission.
Il nous semble nécessaire d'évaluer constamment les avancées techniques et scientifiques dans ce domaine pour donner au gouvernement de sérieux outils de décisions : c'est l'objectif de cette proposition de résolution.

Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
14 septembre 2012

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi tendant à mentionner le groupe sanguin sur la carte d'identité nationale.

La carte de groupe sanguin, obtenue à la suite de deux analyses de sang afin de valider et confirmer le groupe sanguin et le rhésus de manière pérenne, comporte des éléments d'information qui font partie intégrante de l'identité de l'individu. C'est pourquoi, il paraîtrait souhaitable de faire figurer, à la demande du titulaire, ces éléments d'information sur la carte d'identité nationale puisqu'ils sont indissociables et qu'en cas d'accident c'est autant de temps gagné sur la vie.

Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
13 septembre 2012

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi visant à lutter contre la pratique des jeux dangereux en instaurant une journée nationale et en améliorant leur prévention.

Aujourd'hui, les jeux dangereux sont pratiqués dans les cours d'écoles, mais aussi à l'extérieur. Il demeure important que les parents et les professionnels encadrant nos enfants prennent conscience que ces « jeux » existent, ils doivent être informés pour rester vigilants et pouvior détecter ces comportements. La création d'une journée nationale de lutte contre la pratique des jeux dangereux serait un véritable coup de pouce des autorités publiques. Une journée d'information, de sensibilisation du grand public par la voix des médias, du net, ainsi qu'une prévention de terrain, pourrait épargner bien des vies.

Réagissez à l'article


Proposition de loi cosignée
13 septembre 2012

Rémi DELATTE a cosigné la proposition de loi visant à instaurer une journée nationale du civisme.

L'instauration d'une journée nationale du civisme fixée au 1er février, journée ni fériée, ni chômée, sera l'occasion d'aborder à l'école, au collège, au lycée, mais aussi dans les médias, les rudiments de la loi, de traiter de l'éducation civique, des devoirs et des obligations du citoyen ainsi que du respect que l'on se doit d'avoir pour la collectivité et pour tous les individus qui y vivent. Cette journée dédiée au civisme et de ce fait à la civilité, amènera, sans aucun doute, tous les habitants de notre pays, jeunes et moins jeunes, à réfléchir le temps d'une journée sur de qu'il est possible de réaliser lorsque le civisme est respecté.

Réagissez à l'article


François Hollande ou l’impuissance politique
10 septembre 2012

Alors que le moral des Français est au plus bas et la cote de confiance du Président de la République après 4 mois d’exercice du pouvoir, peine à atteindre les 40% de personnes satisfaites, l’intervention télévisée de dimanche soir était particulièrement attendue.

Force est de constater que François Hollande tarde à prendre conscience des enjeux économiques de notre pays pour les années à venir et que ses paroles ne sont pas suivies des actes.

Alors qu’il reconnaît le problème de compétitivité des entreprises, il supprime la défiscalisation des heures supplémentaires aux entreprises de plus de 20 salariés, il remet en cause la TVA antidélocalisation instaurée par le gouvernement de François Fillon et annonce 10 milliards d’€ d’impôts supplémentaires.

Alors qu’il dit vouloir maitriser le budget de l’Etat, il refuse la diminution des effectifs de fonctionnaires et propose la création de 100 000 emplois d’avenir dans la fonction publique et dans les associations relevant des dotations de l’Etat.

Alors qu’il souhaite soutenir le pouvoir d’achat des Français, il se contente de restituer 6 centimes d’€ sur un litre d’essence, il évoque clairement l’augmentation de la CSG ainsi que l’augmentation des impôts de 10 milliards d’euros.

Autant de mesures qui vont à l’encontre des attentes de nos concitoyens et qui engendrent un découragement inévitable auprès des Français qui, chaque jour, s’emploient à la création de richesses pour notre pays.

La France a besoin de ses classes moyennes, de ses entreprises, y compris de celles qui sont le fleuron de l’industrie française et qui sont à l’image de notre savoir-faire à l’étranger, telle que LVMH.

Le temps est venu d’assumer les choix du printemps, et pour cela ce n’est pas d’un Président « simple et proche » dont nous avons besoin, mais d’un homme courageux, décideur et clairvoyant.

Réagissez à l'article


<< Pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 >>


©2007 Copyright RD